lundi 8 juin 2015

Comparatif : Rosier inconnu n°3 et Reine des Violettes

Voici quelques photos de l'un de mes rosiers anciens hérité de chez mon voisin. Il provient d'une bouture récoltée au cimetière d'Evreux il y a quelques années. Ce rosier semble avoir disparu de ce lieu aujourd'hui.
Il est très vigoureux et a atteint en moins de 3 ans une hauteur de pratiquement 1,80 m sur 1,50m. Il est non remontant, peu sensible aux maladies.




La déduction d'un nom de rose à partir de photos est un jeu difficile mais je trouve cela amusant et beaucoup de gens se prêtent à l’exercice.  C'est très enrichissant car cela me fait découvrir de nombreux rosiers anciens ou modernes. Sophie m'a proposé la semaine dernière le rosier Arthur de Sansal mais je reste sceptique sur l'identification car les fleurs de ce dernier sont toutes tellement irréprochables sur les photos, pas comme ici sur une photo que j'ai prise l'année dernière.
Cette année, le temps est plus clément et je peux observer quelques belles floraisons bien complètes.

Récemment, mon voisin convaincu d'avoir trouver le vrai nom de ce rosier me propose "Reine des Violettes" et par chance je le possède depuis un an donc un petit comparatif s'impose ...

Tout d'abord Reine des Violettes est remontant, pas mon inconnu !

Côté couleur à l'ombre, on est pas mal, Reine des Violettes est toujours à gauche sur la série de photos.
En vue de dessous, on distingue une différence notable sur le réceptacle florale, allongé en forme de bouteille sur Reine des Violettes, en forme d’entonnoir ou de coupe sur mon inconnu. Quelques différences également sur les sépales mais cela ne semble pas un critère à suivre car il y a beaucoup de variabilité sur les fleurs que j'ai pu observer.
L'ouverture complète de la fleur sur mon inconnu est comment dirais-je  ... hasardeuse ! Les pétales sont tellement fines et nombreuses que l'humidité du moment fait pourrir les boutons ou l'exposition au soleil a tendance à griller précocement les pétales. Par contre en viellissant, on retrouve le côté grisâtre des pétales de Reines de Violettes. Cette similitude est certainement liée à la couleur très proche des deux roses.

 Enfin et dernière critère imparable, le parfum ! Une fois que l'on a humé mon inconnu, Reine des Violettes n'a plus de parfum ... son parfum est puissant et me rappelle l'odeur d'un alcool de prune légèrement sucrée.

7 commentaires:

  1. Qu'il est beau Arnaud ! Et bien je te prose William Lobb . Bizh

    RépondreSupprimer
  2. Excitant mais ô combien difficile d'identifier une rose ! C'est sûr qu'il ne s'agit pas de Reine des Violettes. Je ne tenterai pas de te faire de suggestions. Il y a tant de critères à prendre en compte. Je note juste que son feuillage semble vert bleuté. A t-il des aiguillons ? Son port est-il souple ou raide ?
    En tout cas, il est splendide.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne vais même pas essayer de t'aider, je suis trop nulle en rosier. Mais j'avoue que je le trouve très joli. Bon, j'aime aussi "Reine des Violettes" que j'ai au jardin. Bonne chance pour l'identification et bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Un inconnu vraiment magnifique et tu me donne envie de sentir son parfum!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Arnaud,
    peut-être 'belle herminie' une rose gallique non remontante, très parfumée, je viens de prendre une photo, tu pourras comparer. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Awesome work.Just wanted to drop a comment and say I am new to your blog and really like what I am reading.Thanks for the share

    RépondreSupprimer

Si vous possédez un compte de blog, vous pouvez vous identifier en sélectionnant votre type de compte dans la liste déroulante Commentaire. Sinon vous pouvez sélectionner Nom/URL ou à défaut Anonyme.

Votre message sera publié après modération.